MAKHARY SAMB dit POKER : RICHARD TOLL N’A PAS LE MAIRE QU’IL MÉRITE

0
413

A l’occasion de la célébration de la fête du travail, le dirigeant de la plus grande centrale syndicale du pays est largement revenu sur la situation des travailleurs de la compagnie sucrière sénégalaise.
Après avoir fait la genèse de sa centrale, Poker nous a révélé le secret de sa longévité au sein de son organisation syndicale en dépit des crocs en jambes opérés par le régime de Wade et tants d’autres goulos d’étranglement dont ils sont sortis indemnes. Pour l’invité du jour,le secret réside dans son militantisme et sa foi inébranlable en son combat acharné pour le bien-être des travailleurs.
Après avoir listé beaucoup d’acquis suite à une lutte acharnée, Poker en exige davantage. Ainsi, les saisonniers et certains travailleurs de l’usine sont passés de la seconde catégorie à la cinquième-une chose impensable il y a quelques temps. Toutefois,il reconnaît qu’il y a encore un long chemin à parcourir. L’heure n’est plus à des revendications salariales ou catégorielles, mieux on doit penser à intégrer le capital de l’entreprise.C’est un phénomène à la mode et le patronat doit s’y adapter. Il a cependant salué le sens de l’ouverture et le degré élevé de la compréhension du patronat. C’est d’ailleurs une occasion pour Poker de rendre un vibrant hommage à André Froissard et à son collègue syndicaliste Alilou Ba. Pour Poker, le premier est irremplaçable et le second un petit frère respectueux.
Revenant sur sa carrière syndicale, Poker assure que la relève sera bien gérée par les jeunes qu’ils a formés et qui sont prêts pour la transition et la relève.Parmi ces jeunes à l’avenir radieux,il a cité sans sourciller Sifo, son adjoint aux qualités inombrables.
Abordant l’actualité politique locale, Poker a asséné sans ambages ses vérités crues.Pour lui la commune de Richard Toll n’a pas encore trouvé le maire qu’elle mérite. Notre invité dit ne pas comprendre que cette commune qui devait être l’une des plus avancées du pays peine à trouver un véritable investissement pour son essor.Tout cela est dû, selon lui ,à un manque de charisme et de leadership.Sur ce,il interpelle les jeunes qui doivent prendre leurs entières responsabilités pour leurs avenir et celle de leur ville.
Enfin MAKHARY SAMB promet de nous revenir sur un large documentaire à défaut d’un mémoire qui retrace sa carrière syndicale et professionnelle.
Pour plus de détails suivez l’entretien exclusif de Poker sur notre chaîne YouTube Euleuk médias.

Mouhamadou Ba avec Euleuk médias