Le président du Parti Pastef fait de gros révélations sur les documents qui ont conduit le journaliste Pape Ale Niang en Prison.

0
7

Ousmane Sonko confirme qu’il a des preuves de ce que le journaliste pape Ale Niang a dit sur ces documents.

La question qu’il s’est posée est ainsi :

« Pourquoi n’ai-je pas été arrêté ? » Une interrogation de Sonko. Lors de la rencontre avec la presse des leaders de Yewwi Askan Wi, aujourd’hui, le leader de l’opposition est revenu sur l’arrestation de Pape Alé Niang, rapporte certains médias.
Ousmane Sonko s’étonne des charges retenues contre le journaliste d’investigation dont : « la diffusion d’informations militaires, diffusion de fausses nouvelles… ».

« Je suis le premier à dire ce que Pape Alé Niang a dit et à détenir les documents… Le seul crime commis par Pape Alé Niang est le crime d’opinion », souligne le leader de Pastef.
Il dénonce, par la même occasion, une certaine « légèreté avec laquelle les personnes sont envoyées en prison… La manipulation de la justice par Serigne Bassirou Gueye a causé 14 morts. Donc faisons attention ».
Pour sa part, Khalifa Sall de préciser que « tout le monde aurait dû aller en prison sauf Pape Alé. En 2012, quand le président Abdoulaye Wade tardait à faire une déclaration, Pape Alé Niang a donné près de deux heures de temps d’antenne à Macky Sall. Macky n’a pas le droit de l’emprisonner Pape Alé Niang n’a jamais failli ».
“Il ne connaît pas la prison, il n’a jamais été en garde à vue« , selon Déthié Fall qui demande la libération de tous les « détenus politiques« , dont Ousmane Diagne, Papito Kara, les membres de la garde rapprochée de Ousmane Sonko…