1er baril de pétrole du Sénégal : L’économiste Meissa Babou réagit avec prudence

par | Juin 12, 2024 | A la Une, Economie | 0 commentaires

L’économiste Meissa Babou a réagi avec prudence à la célébration du premier baril de pétrole sénégalais réalisé par la société australienne Woodside Energy. Pr Babou a salué cette avancée mais a souligné la nécessité de prendre des mesures supplémentaires pour maximiser les bénéfices pour le Sénégal.

L’enseignant-chercheur à la Faseg de l’Ucad a recommandé aux nouvelles autorités sénégalaises de renégocier les contrats existants avec les entreprises pétrolières. L’objectif est de garantir que le Sénégal obtienne une part plus équitable des revenus générés par l’exploitation pétrolière. Il a insisté sur l’importance de s’assurer que les termes des contrats soient favorables au pays, en tenant compte des leçons apprises par d’autres pays producteurs de pétrole.

Pour améliorer la capacité de traitement du pétrole brut extrait, Meissa Babou a suggéré la construction d’une deuxième raffinerie. Cela permettrait non seulement d’augmenter la production de produits pétroliers raffinés mais aussi de créer des emplois et de renforcer l’autonomie énergétique du pays.

Pr Babou a insisté sur la nécessité de créer un fonds spécial pour gérer les revenus pétroliers. Ce fonds devrait être utilisé pour des investissements à long terme dans des secteurs clés comme l’éducation, la santé, et les infrastructures. L’idée est de garantir que les bénéfices du pétrole soutiennent le développement durable du Sénégal et bénéficient à l’ensemble de la population.

La mise en production du champ pétrolier de Sangomar par Woodside Energy représente une étape cruciale pour le Sénégal, qui entre ainsi dans le club des pays producteurs de pétrole. Cependant, la gestion transparente et équitable des ressources pétrolières reste un défi majeur. Des experts comme Meissa Babou insistent sur des mesures proactives pour éviter les pièges de la malédiction des ressources, où les richesses naturelles ne profitent pas aux populations locales.

   Articles Similaires

Gae : Vers la Baptisation des rues de la commune.

Gae : Vers la Baptisation des rues de la commune.

Le conseil municipal de la commune de Gae, sous la houlette d'Abdou Khadre Ndiaye, a décidé de donner les noms de quelques rues de la commune aux figures emblématiques de sa circonscription, une façon symbolique de les rendre hommage et valoriser tout ce patrimoine...

Euleuk Medias Radio

Publicité