QUI POUR LA MAIRIE DE RICHARD TOLL ?

0
383


Les mobilisations ont repris de plus belle depuis la fin de l’état de catastrophe sanitaire.
Après le grand meeting de Bardial, d’autres sont descendus sur le terrain à la conquête d’électeurs. Au cours de ce mois de Ramadan, c’est KHALIL DIOP qui réactive sa machine sociale qui n’épargne même pas les morts qui en bénéficient depuis quinze ans avec des séances de récital de Coran. Ce responsable politique de bennoo bokk yakaar a mis la main à la pâte pour mobiliser les chefs religieux de la commune afin de se rappeler de nos illustres disparus dans une sobriété totale et loin de toute politisation.
Pourquoi cette ruée vers les populations ?
Les récents événements y sont pour beaucoup et tant mieux pour le bien-être de la jeunesse en quête d’emploi car nous sommes sur le terrain de l’information, nous avons vu de nombreux jeunes ouvriers et intellectuels réclamer leur libération économique.Ils n’attendent que les élections pour manifester démocratiquement leur ras le bol.Ces jeunes apolitiques ont lancé un signal fort dans le département lors des récentes manifestations.
C’est ce qu’a compris le chef de l’état qui a promu certains et qui promet de promouvoir d’autres pour contrer la révolution en marche. Voilà un président qui écoute le peuple. Malheureusement, il n’est pas dignement représenté et son vœu risque d’être sapé par des querelles de positionnements internes. L’arrogance et l’exclusion de vrais militants continuent de plus belle.Par conséquent, tout exclu a le droit de transhumer là où il croit pouvoir profiter pour servir son pays.
Par ailleurs ce sont ces histoires de querelles de leadership qui excluent les camarades alors qu’ils ont été nommés par délégation, donc pour mieux impliquer ceux qui ont combattu à leurs côtés ont fait long feu. C’est une hiérarchie illégitime car sans aucune élection libre, donc à désobéir selon certains.
Pour ce qui concerne Richard Toll, si l’on y prend garde la mairie risque d’échapper à l’APR au profit du PLD avec Aziz Diop, KHALIL DIOP ou Ousmane Lom.C’est ce qui expliquerait d’ailleurs l’éloignement de Mame DIOP déjà placé à la direction de la SAOCO.A lui de décrypter le message du président Macky Sall en en faisant un outil du département ou de faire la sourde oreille.
A Dagana c’est OUMAR SARR la constante. Ce dernier en battant campagne en plein meeting de l’APR montre de façon ostentatoire que c’est son parti qui le préoccupe. Dans le reste du département c’est le PASTEF qui risque de les laminer s’ils ne se ressaisissent pas en implicant leurs vrais frères de parti.
Se ressaisir avant que ce ne soit trop tard au lieu de préparer un second meeting inopportun.
Vivement pour le département en profite.

Euleuk Medias