DAGANA : CHEIKH TIDIANE CISSE, UN ATOUT DE TAILLE.

0
471

Après 25 ans de magistère d’un seul homme, cette commune à besoin du sang neuf. Ce temps n’a pas suffit à cette administration pour régler les problèmes liés à l’assainissement et à l’adduction d’eau potable. Pis, cette capitale départementale ne séduit aucun investisseur. La SOCAS qui a mis la clé sous le paillasson depuis des années tarde a trouver un preneur viable, mettant ainsi toute la jeunesse en chômage permanent. Une ville sans banque, donc sans argent croulant sous le poids du chômage et de la précarité. Face à ce cercle vicieux, le seul espoir était la jeunesse menée par le leader charismatique Makhtar Makhtar CISSE qui a été combattu au profit d’une équipe vieillissante et frappée par l’usure qui constitue un goulot d’étranglement contre toute innovation.
Rater Cheikh Tidiane CISSE serait synonyme d’une stagnation ou d’une reculade qui maintiendra encore Dagana dans l’abîme. Une énième occasion historique s’offre à la capitale du walo pour retrouver son lustre d’antan.
MOUHAMADOU BA