Richard Toll : Inauguration de la maison de justice, les autorités reviennent sur l’importance….

1
159

Le Maire  Amadou Mame DIOP, a reçu  une délégation venant  du ministère de la justice garde des sceaux pour l’inauguration de la maison de justice de Richard Toll. L’édile de cette ville a salué et remercié l’ensemble des acteurs qui ont assisté à cette cérémonie.

C’est toujours un évènement marquant de voir se réaliser un projet aussi capital dans notre Commune dit-il.

La maison de justice est indéniablement, un lieu de référence pour simplifier la vie de la population. Objectif qui reste tout de même l’une des missions principales d’un élu que nous sommes. Dés lors l’institution judiciaire est plus proche et plus accessible dans le souci d’une justice à dimension humaine. Au fil du temps, cette structure prouve  son utilité et sa pertinence de rapprocher la justice des populations et leur offrir des réponses concrètes aux problèmes qu’elles rencontrent dans la vie de tous les jours explique le Maire.

Le préfet du département de Dagana M. Ibrahima KANE a souligné l’importance de ce service destinée à répondre aux besoins quotidiens des populations. Selon M. KANE, il est important d’expliquer et de vulgariser le rôle et l’utilité de cette maison de justice de proximité dans la société.

Traditionnellement, les problèmes se réglaient en famille, dans les maisons, d’où la pertinence du choix du nom « maison » selon le préfet, « le linge salle se lave en famille ».

Donc, la construction de cette maison de justice de proximité est une solution pour les populations. C’est un moyen qui permet de désengorger  les mécanismes de règlement des conflits pour la gendarmerie, la police et l’administration territoriale.

La mise en place de cette infrastructure est primordiale, annonce M. Mademba GUEYE,Directeur de justice de proximité et de la promotion de l’accès au droit qui représentait avec une délégation le  ministre de la justice garde des sceaux. Le bâtiment a couté plus de cinquante millions (50 000 000) F CFA. C’est le fruit du partenariat entre  l’Etat du Sénégal et l’Union Européenne  qui a financé la construction et  l’équipement de 12 maisons  de justice, dit-il.

Le dispositif compte aujourd’hui 30 structures sur  l’étendue du territoire national a-t-il affirmé M.GUEYE et donc c’est le lieu de remercier au nom  de l’Etat du Sénégal, l’union européenne pour son appui constant au secteur de la justice en général et à la justice de proximité en particulier.

En termes d’activités de 2006 à 2021, cet établissement a reçu 943 474 usagers. L’accès constitue un pilier important dans un état de droit. Il permet à la population d’obtenir la reconnaissance juridique et la mise en œuvre de leur droit a-t-il expliqué.

L’extension et la construction des maisons de justice matérialisent  la volonté des pouvoirs publics de placer l’accès à la justice au cœur des politiques publiques, de liberté, de la consolidation de l’état de droit garantissant l’épanouissement de chaque citoyen.

1 COMMENTAIRE