POLITIQUE : BENNOO, ALIOU SOW QUITTE LE NAVIRE.

0
3198


En bon professeur d’anglais,Dr Aliou Sow maîtrise bien cette assertion « A friend in need is a friend indeed« , autrement dit c’est dans le besoin que l’on connaît ses meilleurs amis. Aliou Sow vient d’abandonner son compagnon MACKY SALL au moment où ce dernier a le plus besoin de lui. Le versatile Aliou Sow soupçonne à Macky d’organiser un héritage « monarchique » de son pouvoir et de s’accrocher au pouvoir en aspirant à un troisième mandat qu’il juge illégitime.
Entre Macky Sall et moi, c’est fini« . C’est en ces termes que Aliou Sow a annoncé sa rupture avec le président Macky Sall. Dans une interview accordée à nos confrères de L’Observateur, l’ancien ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales sous le régime de Abdoulaye Wade, dénonce ce qu’il appelle « la patrimonialisation de l’Etat et des institutions de la République » et les « atermoiements » de Macky Sall « autour d’un troisième mandat ». Mais, le leader du Mouvement des Patriotes pour le développement (Mpd Liggeey) n’a pas dit toute la vérité dans cette histoire. Car, son discours cache mal la frustration d’un homme qui n’a pas pu obtenir ce qu’il voulait. En effet, Guestuinfo a appris de sources dignes de foi que Aliou Sow espérait un poste ministériel après son soutien au candidat Macky Sall à la présidentielle de 2019. Mais son espoir a été brisé par le président de la République qui l’a préféré à Oumar Sarr, son ennemi juré. D’ailleurs, le desamour entre les deux hommes et qui découle d’une affaire privée est un secret de Polichinelle. « Je n’ai jamais rencontré un homme aussi mauvais qu’Oumar Sarr. Il a détruit l’œuvre qui m’était chère que j’ai eue à construire en tant que jeune. Je vis dignement ma solitude du vaincu. » , avait confié Aliou Sow dans les colonnes de L’Observateur en 2012. Avant d’ajouter : « En ce qui me concerne, il est clair que ma loyauté à Abdoulaye Wade ne me fera pas accepter d’être derrière Oumar Sarr. Je ne le ferai pas. C’est exclu, pour des raisons objectives et subjectives. Je n’ai jamais rencontré dans ma vie un homme aussi mauvais, aussi indécent, aussi immoral, pour ne pas dire amoral, qu’Oumar Sarr. Il fait partie de ces rares espèces en disparition, en termes de moralité et de valeurs ».
On peut voir en ces sorties des tentatives de repositionnement dans la nouvelle recomposition politique du Sénégal.
Source : Guestinfo