Le Président Macky SALL demande au gouvernement d’asseoir « une doctrine de gouvernance » des infrastructures sportives

0
110

Le président de la République, Macky Sall, demande au gouvernement d’asseoir « une doctrine de gouvernance » des infrastructures sportives, de concert avec les fédérations sportives nationales, en vue de garantir la professionnalisation de la pratique sportive.

Macky Sall, présidant mercredi la réunion du Conseil des ministres, a invité le gouvernement « à asseoir, avec les fédérations sportives nationales et internationales, une doctrine de gouvernance de nos infrastructures sportives afin de garantir la professionnalisation de la pratique sportive, ainsi que la contribution notable du sport au développement économique et social du Sénégal ».

Dans cette optique, rapporte le communiqué du Conseil des ministres, il a demandé au ministre des Sports, « de finaliser le projet de loi portant charte du sport, texte refondateur de la mise en œuvre de la politique sportive dans toutes ses dimensions et composantes ».

« Le président de la République rappelle au gouvernement sa volonté de faire du Sénégal, une nation sportive de premier plan avec des infrastructures modernes, un encadrement technique et juridique adapté, ainsi qu’un capital humain performant dans toutes les disciplines », peut-on lire.

Selon le communiqué du Conseil des ministres, dans cet élan, il a par ailleurs demandé au ministre des Sports « d’intensifier la dynamique de relance du mouvement « NAVETANES » dans son volet sport, de même que la réhabilitation de l’éducation physique et sportive dans les établissements scolaires et universitaires ».

Le chef de l’Etat est revenu sur l’inauguration, mardi, du stade du Sénégal Me Abdoulaye-Wade de Diamniadio, un édifice de 50.000 places, avec ses stades omnisports annexes, qui devrait selon lui permettre au Sénégal « d’accueillir, dans la sécurité et le confort, les plus grandes manifestations sportives et culturelles, d’envergure continentale et mondiale ».

S’il est bien exploité, le potentiel de ce stade « va développer des activités économiques sur le site et aux alentours, donnant ainsi au Pôle urbain de Diamniadio, le statut d’une ville internationale, symbole de l’émergence du Sénégal ».

Aussi a-t-il demandé au ministre des Finances et du Budget, tutelle de la SOGIP (société de gestion des infrastructures publiques des pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose, NDLR), au ministre des Sports et au ministre chargé de l’Economie, de lui proposer, dans les meilleurs délais, un modèle performant de gestion de l’infrastructure qui assure sa maintenance adéquate et sa rentabilité durable pour l’Etat », indique-t-on de même source.