Hausse du budget de la Commune de DIASS à 50,72%

0
267

Le budget de la commune de Diass (Mbour, ouest) s’est hissé à 1 milliard 887 millions 189 mille 164 francs CFA pour l’exercice 2022, enregistrant de fait une hausse de 50,72%, a révélé vendredi son maire, Mamadou Ndione.

C’est un ‘’budget ambitieux mais réalisable’’, a commenté M. Ndione lors d’une conférence de presse, rappelant qu’il était de 1 milliard 252 millions 100 mille francs CFA lors de l’exercice précédent.

Le maire de Diass indique que les investissements représentent 38% du montant global. Il explique qu’ils seront faits, pour l’essentiel, à travers des prélèvements sur les recettes de fonctionnement en attendant les dotations du fonds de concours.

Il a déclaré que la part consacrée au fonctionnement représente 62% du budget.

‘’Cette progression du budget s’explique par l’ambition que nous avons pour cette commune, mais aussi par une capacité de mobilisation financière que nous comptons mettre en place avec le receveur municipal de Mbour’’, a expliqué M. Ndione, au terme de la première réunion du Conseil municipal issu des élections territoriales du 23 janvier dernier.

Selon lui, ce budget va s’attaquer à des aspects jusque-là inconnus de la gestion municipale, notamment la voirie, avec des pistes rurales, pour anticiper sur l’hivernage et la gestion des ordures ménagères, en partenariat avec l’Unité de coordination de la gestion des déchets solides (UCG).

Mamadou Ndione indique qu’il va également prendre en charge les questions liées à l’éducation, à la santé et la mise à niveau de la mairie avec l’incorporation des nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC).

A propos de la gestion foncière, il relevé que cette question est ‘’très délicate’’ dans sa commune, justifiant d’autant la nécessité d’aller vers une ‘’harmonisation documentaire’’ et des numéros d’identification cadastrale (NICAD).

‘’Il y a un souci de sécurisation juridique et physique de l’existant. Donc, sur la base de l’héritage, en attendant d’aller vers l’audit du foncier, nous allons prendre une série de mesures à titre conservatoire, notamment de contrôle de l’existant, pour pouvoir délivrer éventuellement des certificats de conformité pour rassurer déjà certains ayant-droits’’, a-t-il promis.

Il s’est engagé à aller vers une ‘’gestion automatisée’’ avec l’informatisation du système de gestion foncière.

Pour atteindre tous ces objectifs, Mamadou Ndione mise sur la formation des conseillers municipaux de sa commune, afin de les outiller dans la gestion des politiques locales.

Source : Aps.sn