Epinglé par l’ofnac, le maire de Taïf Mbaye Tine défie

0
49

Beaucoup attendaient déjà  sa réaction  suite à la publication le 11 mai dernier du rapport 2019 de l’Ofnac dont l’une des conclusions l’ont épinglé et accusé d’avoir pompé 03 millions de francs CFA des caisses de la mairie de Taïf. Mbaye Tine n’a pas attendu longtemps pour monter au créneau et se laver en grande eau. Au terme d’un discours clair, l’édile de la cité de Serigne Mbacké Sokhna Lô a tout simplement lancé un défi à tout le monde (enquêteurs comme détracteurs) à sortir les preuves de ce détournement. « Depuis plusieurs années, mes adversaires m’accusaient d’avoir détourné des dizaines, voire des centaines de millions. Au finish, on nous met sur un rapport un écart de 03 millions », dira-t-il trouvant assez ridicule qu’on lui colle ce cafard de 03 millions après avoir épluché les  comptes de gestion des années 2015, 2016, 2017et 2018.

Il poursuit. « J’ai été à la disposition de l’Ofnac tout au long de l’enquête. Ils ont eu à éplucher l’ensemble des comptes de gestion. Ils ont dit au nom de la gestion de 2018, qu’ils ont noté cet écart sans dire la ligne budgétaire qui a été impactée. Je défie quiconque. Personne ne peut sortir un marché ficelé et lancé en 2018.  Si on me sort ce document, je suis prêt à démissionner. Je réfute intégralement les conclusions contenues dans ce rapport de l’Ofnac. »

Mbaye Tine d’accuser les  enquêteurs d’avoir manqué de professionnalisme en flirtant avec son adversaire politique. « L’équipe qui était chargée de m’enquêter n’était pas neutre. La mission a été logée chez mon adversaire politique et pris en charge intégralement par ce dernier. À ce propos, j’ai d’ailleurs eu un échange houleux avec le chef de mission. Je leur ai dit que leur position n’est pas une position de neutralité. Fort de tous ces arguments, je réfute intégralement ce qui a été mis sur le rapport car les enquêteurs n’étaient pas neutres… »